Environnement

Le cycle du bois

Brûler le bois pour se chauffer ou le laisser se décomposer en forêt a le même effet sur l'environnement.

En effet, un arbre, selon le cycle naturel du bois, dégage de l'oxygène et, afin de favoriser sa croissance, absorbe du gaz carbonique (CO2) et des sels minéraux issus du bois en décomposition ou des rejets des chaufferies (notamment sous forme de cendres).

La décomposition des feuilles ou branches et le bois brûlé en chaufferie dégage la même quantité de CO2 dans l'air.

Les atouts de la biomasse

La nécessité de protéger notre environnement, la flambée des prix de l'énergie, les préoccupations sociales et la crise de l'emploi, ont remis au premier plan les nombreux atouts de la biomasse, aussi appelée bois-énergie.

Atouts environnementaux

Diminution des émissions de gaz à effet de serre

D'un point de vue des émissions de CO2, on considère que le bois est neutre car il rejette, lors de sa combustion, le CO2 qu'il a capté pendant sa croissance.

En revanche, les fumées de bois comportent un certain nombre de composants qui sont réglementés (NOx, SOx, CO, poussières...). Ils dépendent en partie de la qualité et de la composition du combustible et du bon réglage des installations.

C'est pourquoi les chaufferies biomasse gérées par Dalkia sont systématiquement équipées de traitements de fumées performants, ce qui n'est pas le cas des chaudières bois individuelles.

Valorisation :

  • des sous-produits des activités des industriels du bois (chutes, copeaux...),
  • des bois de rebut non souillés et non traités (palettes, cageots...) auparavant enfouis ou brûlés à l'air libre,
  • du bois d'élagage de ville.

Entretien du patrimoine forestier

Les parcelles destinées au bois d'œuvre sont entretenues régulièrement.

Atouts sociaux

L'utilisation de bois se traduit par une sollicitation renforcée des filières bois locales.

Tous les acteurs de la filière sont concernés : exploitation forestière, logistique, plateforme de préparation...

L'ADEME estime que 1 000 tonnes de bois consommées correspondent à 1 emploi à temps plein, soit 3 à 4 fois plus que dans les filières fossiles.

La création de nouvelles chaufferies biomasse stimule l'économie locale et assure à la filière bois-énergie croissance et durabilité économique.

Atouts économiques

L'utilisation du bois permet une réduction relative de la facture énergétique :

  • affranchissement des cours mondiaux du prix du pétrole et des tensions géopolitiques,
  • stabilité des prix du combustible bois,
  • passage d'une TVA de 19,6 % à une TVA de 5,5 % pour les clients en cas d'utilisation de plus de 50 % d'énergie renouvelable, ce qui est le cas pour Vénissieux Energies.
  • augmentation de l'indépendance énergétique en recourant à une énergie disponible localement et affranchie des contraintes d'approvisionnement de combustibles fossiles.